Les nationalismes en chiens de faïence

Une des raisons essentielles pour lesquelles il m’apparaît de plus en plus clair qu’il faut être modéré partout et en toute circonstance, est le fait que les nationalismes se nourrissent mutuellement tout en se repoussant.

Je vois depuis quelque temps des vidéos d’un « pure player » d’information d’origine australienne. La plupart des vidéos qui me sont parvenues sont celles d’un intervieweur un peu agité qui répond au nom d’Avi Yemini, tentant à chaque fois d’interroger des quidams ou des étudiants d’origine chinoise vivant en Australie, au sujet de la situation à Hong Kong. La plupart de mes amis hongkongais qui partagent ces vidéos le font dans l’idée simple de souligner combien les Chinois continentaux n’ont rien compris au problème soulevé par la crise à Hong Kong et combien ils sont embourbés dans la propagande nationale chinoise. Et de fait, l’intervieweur souligne leurs faiblesses de point de vue avec toujours beaucoup de plaisir. C’est à tel point que je me suis demandé pourquoi ce journaliste avait l’air si peu professionnel dans sa démarche volontairement moqueuse et je suis allé sur le site de la chaîne d’information en question.

J’ai tout de suite compris à qui on avait affaire. Cette chaîne, nommée TR News, montre une certaine obsession pour l’immigration, le danger de l’islam, le climato-scepticisme et la critique des institutions internationales dont, même, l’Union Européenne. Toutes les interviews menées le sont avec un manque manifeste de compétence et d’objectivité. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une chaîne d’information néo-conservatrice à forte tendance nationaliste.

Bien évidemment, pour critiquer le nationalisme chinois, rien de tel que le nationalisme occidental. Mais voilà bien un piège dont on se serait passé.

Dès que la caricature est au rendez-vous, ce sont les nationalismes de chaque pays, ceux qui se renvoient la balle comme étant les pires ennemis les uns des autres, qui triomphent toujours de la radicalisation des mentalités et des méthodes.

Il ne me reste plus qu’à trouver le moyen d’expliquer à mes amis hongkongais les plus enragés, que se moquer d’un étudiant chinois au fin fond de l’Australie n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus intelligent à faire dans la situation présente, et surtout, qu’abandonner le dialogue et refuser de compatir les uns aux souffrances des autres, c’est la méthode la plus universellement utilisée par les nationalistes du monde entier.

JSD

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s